Disposable women

Du machisme et du sexisme du traitement de l’information.

De l’affaire DSK, je ne dirai rien de plus que ce qui a été dit ces derniers jours : la dénonciation de son traitement journalistique ayant été largement faite de toutes parts sans compter celle des réactions ineptes confinant pour nombre d’entre elles à l’odieux et l’abject de tenants du PS ou de leurs amis.

Malheureusement, il semblerait bien que cela ne suffise pas.Et qu’une seconde couche de « ripolinage » de sexisme et machisme soit d’usage, au cas où nous n’aurions pas compris l’état de la société dans laquelle nous vivons.

Journal de 13H sur France2 chaîne publique, aujourd’hui dimanche 29 mai.Une affaire chassant l’autre, après celle de DSK dont on nous distille chaque jour les moindres détails concernant ses conditions de détention ainsi que des « infos » toutes aussi incertaines les unes que les autres sur l’état de l’enquête, une petite bifurcation vers l’affaire Brigitte Barèges qui a « gracieusement » amalgamé mariage homosexuel à zoophilie – sans qu’il y ait eu finalement tellement de barouf autour de la Dame qui devrait pourtant bien démissionner, voici venue l’heure de l’affaire Georges Tron.

Pour rappel sous couvert de pratiquer la réflexologie en leur massant les pieds, celui-ci aurait ensuite agressé sexuellement deux employées de la ville de Draveil dont il est le maire. Ces dernières portant aujourd’hui plainte contre lui.

Et les soutiens de l’UMP à Georges Tron n’ont rien à envier à ceux du PS à l’égard de DSK : accusations délirantes, vengeance personnelle…Bref deux femmes déposent plainte, mais ce sont sans doute elles-aussi des menteuses.Information donc ce midi sur France2, et reportage micro trottoir de rigueur à Draveil avec interrogation et réponses spontanées de passants-habitants particulièrement représentatifs quant à l’affaire, le tout étant filmé dans la ville de Draveil : 4 hommes intervenants en premier lieu , et en toute fin 2 femmes…Elles existent c’est un fait mais il faudrait tout de même voir à ne pas trop leur donner la parole, hein ?Deux femmes portent plainte et tout continue, perdure.

La parole des hommes avant celle des femmes et en moindre nombre bien entendu… Nous ne sommes que leur moitié, n’est-ce pas ?

La belle image que reflète notre société ! 51% de la population est féminine, cela n’interpelle pas ? Le sexisme, le machisme, la domination patriarcale n’ont pas fini d’être le mode de fonctionnement de notre société avec la collaboration active de médias télévisés publics ou privés d’ailleurs.

Il y a de quoi protester contre ce mode de désinformation.

Moins de 15% des femmes agressées sexuellement osent porter plainte, moins de 10% continuent la procédure et moins de 5% vont jusqu’au bout…

Alors ce type de enième reportage conforte l’idée que leur parole sera encore et toujours remise en cause, d’autant plus si l’agresseur présumé fait partie d’une « caste », politique ou autre et que seule la parole masculine compte.Non décidément tout cela en devient pathétique et ridicule. D’une chaine publique d’informations, nous sommes pourtant en droit, hommes et femmes d’attendre une information non orientée avec une représentation équilibrée de la société.

En France nous avons parait-il l’égalité, les mêmes droits, mais dans la réalité, il suffit de voir le traitement de cette affaire pour se rendre compte que le réglement est bien le même : deux voix de femmes ne font pas le poids devant celle d’un homme.La loi dit le contraire mais dans l’inconscient collectif sexiste et machiste que contribuent à faire perdurer jusqu’aux médias, cela semble inscrit de façon quasiment indélébile.

Allez, cette année est une année de lutte contre le viol.Courage, ramons, ramons droit devant et le front haut !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s