Takeoff & Landing

Petit philosophie du voyage. Thierry Tahon (2006) Edition Milan, Collection Pause Philo.

Rien de tel pour débuter cette rubrique que ce petit essai sur le voyage !
Pierre Tahon s’est penché sur les raisons qui nous poussent à voyager… ou à ne pas voyager !
Son essai se découpe d’ailleurs en 3 parties : Partir, Demeurer, Rester.

Dans la première, il s’interroge sur les raisons que le voyageur a de partir : se mettre en danger, découvrir d’autres cultures, contempler des paysages inédits, retrouver une perception au monde pure et déliée de toute habitude, rechercher un état de nature utopique, aller à la rencontre d’autres peuples et s’arracher de nos cercles familiaux et amicaux qui ne peuvent plus nous surprendre, trouver une nouvelle philosophie de vie, pour se fuir, fuir le vide de sa vie et éviter l’introspection, …

La deuxième partie détaille au contraire les raisons qui poussent certains à demeurer chez eux : c’est savoir apprécier les beautés qui vous sont proches, par pauvreté et déficit d’imaginaire ou par déception devant les excès d’imagination, par prudence et sagesse, pour avoir le temps de la réflexion et de la méditation, parce que l’on se laisse gagner par la facilité de l’immobilité, par besoin d’enracinement,

Enfin, la dernière section de l’ouvrage s’arrête sur la question du retour, plus ou moins facile. Le voyage n’existe-t’il que s’il y a un retour ? ou peut-être est-ce la finalité du voyageur qui n’a pas trouvé le lieu qui lui convenait ? Qui n’a jamais souhaité s’installer ailleurs ? Le voyageur est-il un sédentaire qui s’ignore ? Le retour est peut-être aussi le tarissement de l’imagination rassasiée, ou bien encore la fin d’une liberté retrouvée. le voyageur peut redouter les contraintes, les habitudes liées à sa vie quotidienne et appréhender. Le vrai voyageur n’est-il pas le vrai nomade ? Mais ce quotidien fait de routine n’est-il pas notre chez-nous où nous retrouvons nos racines et nos proches ?
Bref un essai passionannt qui pose beaucoup de questions et où chaque voyageur se retrouvera dans au moins une des nombreuses réponses proposées.
Le texte est émaillé de citations d’écrivains voyageurs, d’écrivains ou de philosophes sur le voyage. Cet essai lui-même se prête à de nombreuses citations mais vous n’en verrez aucune ! Le choix est trop difficile et le texte tout entier serait propice à être rapporté !

Alors je concluerais tout de même par : « Il faut voyager : physiquement ou dans sa tête, peu importe »
Je ne peux que vous recommander chaudement ce petit essai sans prétention, accessible à tous, voyageur immobile ou en mouvement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s