Avortement Politique

L’IVG est devenue centrale dans cette campagne. D’un côté, Marine Le Pen parle de dérembourser les IVG de « confort » et de l’autre, François Hollande a annoncé vendredi qu’il souhaitait le remboursement à 100%. Ne nous voilons pas la face, ce n’est pas la première fois que l’IVG est remise en cause et ce ne sera pas la dernière… L’IVG est régulièrement présentée comme un acte hautement immoral et totalement indécent. Oui, il parait indécent d’avorter alors que les femmes ont tant de moyens de contraceptions à disposition et puis Marine Le Pen nous a bien expliqué qu’il était véritablement indécent de payer à une femme écervelée – qui a encore oublié sa pilule – un avortement alors que Mamie Michèle, atteinte d’Alzheimer, s’est brisée le col du fémur en tombant dans les escaliers. Marine Le Pen nous a donc parlé de ces avortements de « confort » laissant alors miroiter que le seul avortement « d’inconfort » serait peut-être celui qui intervient après un viol ? Voyant le flou qui régnait autour de cette notion de confort, Marine s’est reprise. Cette semaine, elle a évoqué les avortements de « récidive ». Maintenant les femmes ont le droit à une erreur mais que cela leur mette un peu de plomb dans la tête bon sang ! L’IVG n’est donc plus un droit mais une tolérance que l’on accorde de temps en temps aux femmes.
Finalement , dans cette histoire ce n’est pas l’avortement qui parait indécent mais beaucoup d’autres choses.

 Tout d’abord, ce qui parait totalement indécent, c’est plutôt la démagogie et le populisme qui se dégagent des propos du FN et des arguments des militants anti-IVG. A grand renfort de « la grossesse n’est pas une maladie », « la grossesse ça peut s’éviter », on essaie de nous démontrer par A+B que l’IVG n’a aucunement besoin d’être pris en charge par la sécurité sociale. A ce rythme là, on cessera peut-être un jour de rembourser les traitements de chimiothérapie à un fumeur…

Dans un second temps, ce qui parait indécent, c’est la manière dont on culpabilise les femmes. Encore une fois, tout est de leur faute, si elles faisaient un plus attention et bien on n’aurait pas 200 000 avortements par an. Ce n’est quand même pas bien compliqué de penser tous les soirs à sa pilule, elles n’ont qu’à assumer ! Vous remarquerez que dans cette logique, l’homme n’est nullement cité. La femme fait une erreur, il faut qu’elle assume et seule de préférence, afin que cela lui serve de leçon.

Et enfin, l’indécence atteint son paroxysme lorsque Marine Le Pen parle du drame de ces femmes qui ont eu recours à l’avortement (avec la voix tremblotante). Des vies brisées vous comprenez ! Il faut donc éviter cela pour les femmes, leur épargner cette souffrance. Sauf qu’une fois encore on prend le problème à l’envers ! Ce qui est traumatisant dans l’avortement, ce n’est pas tant l’acte en lui-même, c’est la manière dont il se déroule, devenant un vrai parcours de la combattante. Ce qui est traumatisant, c’est la peur de ne pas trouver de place parce que 150 centres d’IVG ont fermé en 5 ans, c’est de se faire maltraiter sous prétexte que l’on est en train de commettre l’irréparable qui en plus aurait pu être évitable. C’est aussi de se faire traiter comme une écervelée, c’est que l’on nous explique bien que l’on nous fait la gentillesse, la faveur de nous aider. L’avortement ne serait pas un drame s’il était socialement traité autrement mais encore une fois, sous le fallacieux prétexte de la morale, les politiques publiques ne mettent pas les moyens pour que cela soit un droit fondamental et irrévocable.
A force de traiter l’avortement comme une faveur faite aux femmes mais aussi comme un drame qu’il faut éviter, on fragilise un droit qui ne doit, sous aucun prétexte, être remis en cause.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s